Le terme produit dérivé regroupe de nombreux instruments qui doivent être pris en compte quand on analyse les statistiques liées aux opérations de marché.Ces produits constituent un marché en pleine expansion dans le cadre du trading. Cela vous intéresse ? Soyez attentif, ces quelques lignes vous expliquent pourquoi ces produits sont très sollicités en matière de trading.

Les différents types de produits dérivés

Avant de vous expliquer pourquoi les produits dérivés sont très convoités par les traders, il est important que vous sachiez quels sont les différents types de produits dérivés.

En effet, il existe une multitude de produits dérivés tels que :

  • le marché à terme ;
  • les options ;
  • les bons de souscription ;
  • les warrants ;
  • les certificats, etc.

Le produit dérivé le plus utilisé sur le marché est le marché à terme. Cette expression désigne des contrats dérivés ou CFD qui sont signés entre deux parties pour négocier une transaction financière précise selon un montant prédéfini et à une échéance connue et acceptée par chaque partie.

Les contrats à terme regroupent par ailleurs les contrats »futures » et les « contrats forward ». Les « forward » sont moins contraignant et plus avantageux que les »contrats futures ».

Par contre, ceux-ci sont plus rentables, car les bénéfices des « futures » sont calculés quotidiennement.

Si vous êtes un débutant et que vous souhaitez utiliser des produits dérivés pour obtenir un retour investissement,pensez à vous former via une formation trading.

Les avantages des produits dérivés

Les produits dérivés sont conçus pour protéger les investisseurs d’éventuels risques financiers.

Les traders qui achètent les contrats financiers à court terme sont à l’abri des fluctuations à venir sur les cours. Par conséquent, ils se protègent des pertes provoquées par les renversements de tendance.

Ceux-ci vous permettent de multiplier vos revenus, mais peuvent entraîner des pertes importantes. Choisir un contrat dérivé (CFD), c’est spéculer sur l’état du marché financier, ce qui nécessite une réponse rapide et l’utilisation du meilleur courtier CFD pour les transactions les plus prolifiques.

Ces produits disposent d’un effet de levier qui peut multiplier les gains éventuels en peu de temps. Par ailleurs, la majorité des produits dérivés se négocient de gré à gré. L’absence d’intermédiaires facilite les transactions, fait gagner du temps et augmente les possibilités de profit.

Bien que tous les acteurs s’adressent à un Market Maker qui propose des prix, les transactions sont rapides.

Pour chaque contrat négocié, un opérateur, qu’il soit vendeur ou acheteur doit déposer une « marge de garantie » ou marge initiale sur son compte (environ 10% de la valeur du contrat). Après avoir déposé cette marge, l’opérateur est tenu de conserver une somme minimale sur son compte appelée « marge minimale » qui correspond à peu près aux trois quarts de la marge de garantie. Lorsque les variations de prix sont défavorables, la chambre de compensation va puiser le montant perdu sur le compte de l’opérateur. Le solde de ce dernier diminue, par conséquent, et peut passer en dessous de la valeur de la marge minimale. Dans ce cas, l’opérateur reçoit un « appel de marge » lui demandant d’approvisionner son compte. Si cela n’est pas fait dans le délai requis, la position de l’opérateur est liquidée obligatoirement dès le début de la séance de bourse suivante.

Catégories : Finances



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce blog est en ligne avec la collaboration de Cascadeweb