Ouvrir un restaurant est une bonne idée. Du moins, c’est le cas si vous savez vous entourer et que vous avez de l’expérience dans la gestion d’un tel établissement. Afin de vous assurer notamment que votre activité en vaille la peine, vous pouvez vous baser sur différents indicateurs et bien calculer le coefficient de restauration. Kézako ? Comment en faire le calcul ? Comment s’assurer d’avoir une bonne marge ? Le point.

Un indicateur de la rentabilité de votre établissement

Le coefficient dans la restauration est un des nombreux indicateurs utilisés par les propriétaires et gestionnaires de ce genre d’activité. Il permet de voir la rentabilité et la viabilité d’un établissement. En d’autres termes, c’est la donnée sur laquelle vous devez vous baser pour évaluer la santé financière de votre restaurant.

Pour dire simplement, ce coefficient est la marge que vous allez prendre sur chaque plat afin d’augmenter vos bénéfices et avoir un bon chiffre d’affaires à la fin de votre année d’exercice.

Comment calculer votre coefficient de restauration ?

Calculer votre coefficient dans la restauration est simple. Vous devez prendre le prix de vente que vous allez diviser par le coût de la matière. La matière étant les ingrédients utilisés pour la préparation du plat.

Aussi appelé coefficient multiplicateur en restauration, ce dernier devrait être en moyenne de 4 à 4,5% du prix HT de chacun de vos plats. Mais tout dépend aussi de la valeur de votre marque. Pour certains établissements dont le taux de marque est de 50%, ce coefficient ne sera que de 2. Il faudra avoir un ratio de plus de 75% pour pouvoir utiliser un coefficient 4.

Quelques techniques pour augmenter votre marge

Les professionnels peuvent toutefois vous proposer quelques astuces afin d’augmenter votre coefficient dans la restauration et ainsi votre marge brute. Notamment, vous pouvez bien doser les ingrédients que vous allez utiliser dans vos plats et ainsi minimiser le gaspillage et les dépenses.

Une bonne gestion de votre personnel de cuisine et de votre établissement ainsi que des stocks pourraient également permettre d’augmenter vos bénéfices. D’où l’importance d’avoir de l’expérience pour ouvrir et administrer un restaurant.

Désormais, les restaurateurs peuvent aussi compter sur les logiciels de gestions de restaurant pour les aider dans leur tâche. Grâce à ces plateformes dédiées, vous pouvez élaborer des fiches recettes détaillées, mettre en place un planning et mieux gérer les stocks de votre établissement. Ce qui boostera vos chiffres d’affaires simplement à la fin de l’année.

Pour être sûr de bien gérer votre établissement et de ne pas aller dans le mur, suivre votre niveau de coefficient de restauration est donc de mise. Vous avez désormais toutes les cartes en main pour en faire le calcul. Sachez que pour que votre restaurant soit rentable et pour que vous puissiez continuer votre activité, vous devez avoir une marge de 72% minimum. Dans les établissements les plus florissants, cela peut aller jusqu’à 90%. Tel est le cas généralement pour les restaurants japonais.

Catégories : Gastronomie



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce blog est en ligne avec la collaboration de Cascadeweb