Egalement appelée “société mère” ou “société faitière”, la société holding englobe plusieurs sociétés défendant une communauté d’intérêts.Aux yeux de l’administration fiscale, ce type de société peut prendre deux formes distinctes : la holding passive et la holding active.

Qu’est-ce qu’une holding passive ?

Une Holding est dite passive lorsqu’elle a pour but de gérer un portefeuille d’actions ou de titres de participation. Par conséquent sa fonction est d’agir comme étant un des actionnaires des entreprises dans lesquelles elle détient des parts sociales. Il est a noté que la holding est une personne morale. Ce type de holding exerce uniquement une activité civile et n’est pas supposé avoir de salariés.

La holding passive est souvent utilisée pour créer une Holding familiale. Cette dernière est un cas particulier où les détenteurs de titres de la société sont issus d’une seule et même famille. Elle permet ainsi d’organiser la répartition des titres d’un point de vue juridique.Les parts d’une holding familiale peuvent être transmises à un enfant (ou à tout autre héritier) par donation ou par succession. De ce fait, le montage de ce type de structure facilite nettement la transmission du patrimoine.

Les investisseurs immobiliers ont souvent recours à ces types de holdings pour créer une holding immobilier.

Qu’est-ce qu’une holding active ?

La holding active, appelée aussi holding animatrice ou mixte est une entité qui gère des participations, contrôle ses filiales et participe activement à la gestion du groupe. Elle se démarque par le fait de rendre divers services (administratifs, comptables, juridiques, financiers, etc.) à titre interne et de manière effective. En gros, la holding mixte se distingue par les activités d’animation dont elle exerce auprès de ses sociétés filles. Cependant, les activités de la société faitière doivent pouvoir être justifiées matériellement pour prétendre au statut de holding animatrice. En effet, le fait d’avoir la même direction que ses filiales ne constituent pas une justification suffisante. Cette participation active peut notamment être prouvée par des conventions d’assistance juridique, administrative ou comptable.

En raison de ses spécificités, la holding permet à un groupe d’actionnaires de détenir et de contrôler plusieurs sociétés sans nécessairement tenir les fonctions de dirigeant de toutes les filiales. Cette situation est particulièrement intéressante en matière d’imposition et d’influence sur le pilotage du groupe.

Ainsi, une holding permet d’avoir un effet de levier très intéressant. Une holding bénéficie également de certains avantages fiscaux. Pour pouvoir monter une telle holding, il faudra cependant que les titres de participation soient nominatifs, et qu’ils représentent un minimum de 5% du capital de la société fille. De plus il faudra que la relation mère-fille existe depuis au moins deux ans.

Attention cependant à rester dans un certain cadre légal, car devant le succès de ces holding patrimoniales, le Fisc est très vigilant quant aux opérations financières qui s’y déroulent. Pour conclure, il faut dire que la holding peut servir de moyen de simplification de la gestion d’un groupe, ou même de technique d’optimisation fiscale des sociétés, ou bien encore d’une alternative pour préparer une succession plus avantageuse pour vos ayants droits. Mais le Fisc guette, et les abus sont très nombreux, ce type de société servant dans bien des cas à échapper à l’impôt.

Catégories : Immobilier



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce blog est en ligne avec la collaboration de Cascadeweb